Retraites : retour sur une semaine de mobilisation.

Retraites : retour sur une semaine de mobilisation.

Nos camarades de la section du pays de Brest sont allé.e.s à la rencontre des Brestois.e.s pour mettre en débat nos propositions pour un système des retraites du XXIe siècle.

Lundi, la section du Pays de Brest du Parti Communiste Français a été invitée par l’Assemblé Générale des cheminots.

Durant toute la semaine nous étions présent Place de la Liberté, devant Pôle Emploi et La Caisse d’Allocations Familiales. Nous étions présent aussi ce dimanche au marché Saint Louis.

La section du PCF du pays de Brest appelle à porter à nouveau très haut les mobilisations  le 17 décembre pour que Macron retire son projet. Nous voulons une autre réforme, progressiste, solidaire et juste. 

Soyons très nombreux à nous joindre à la manifestation  intersyndicale de ce mardi 17 décembre  à 11 h  place de la Liberté à Brest.

1. La fin des régimes spéciaux … pour les revenus du capital.

Nous proposons que les revenus financiers soient assujettis aux même taux que les salaires. Le taux de cotisation employeur étant de 10,45 %, ce prélèvement pourrait rapporter, dans un premier temps, 31 milliards d’euros à la branche vieillesse de la Sécurité sociale. Son produit serait appelé à diminuer avec le temps puisqu’il viserait avant tout à dissuader les entreprises de placer leurs profits sur les marchés financiers, et à les pousser à les investir pour créer des emplois et pour former les salariés.

2. Moduler le taux de cotisation sociale pour augmenter la masse salariale et contrer les suppressions d’emploi, soutenir les investissements en faveur de la relocalisation et pour l’environnement.

Le taux de cotisation dite « patronale » serait alourdi pour les entreprises qui délocalisent ou précarisent l’emploi, rationnent les salaires et les dépenses de formation. À l’inverse, les entreprises qui fondent leur efficacité sur l’embauche et la formation de salarié·e·s qualifié·e·s, tiennent leurs objectifs écologiques et de parité salariale seraient encouragées, avec une progression moindre de leur taux, mais sur une assiette en croissance. Cette modulation apporterait 70 à 90 milliards supplémentaires au bout de 5 ans.

3. L’emploi

La révolution écologique, la relocalisation de l’industrie, le développement de service public sur tout le territoire permettent d’envisager la création au minimum de 3 millions d’emplois supplémentaires, en 5 ans, soit 10 % de la population active. Et des emplois bien formés et bien qualifiés !

4. Tout aussi nécessaire, mais révolutionnaire, l’égalité salariale femmes-hommes apporterait aujourd’hui plus de 6 milliards d’euros supplémentaires pour le financement des retraites. Après 13 lois en 40 ans, les femmes gagnent toujours moins que les hommes, à travail de valeur égale. Nous nous fixons d’aboutir à une égalité réelle en deux ans, avec une loi contraignante.

Laisser un commentaire

Fermer le menu